Une ancienne léproserie à l’origine des cas actuels  Abonné

Par
Publié le 17/07/2020

La lèpre est présente sur l’île de Bélep depuis l’implantation d’une léproserie en 1892. Les lépreux de Nouvelle-Calédonie y sont envoyés afin d’être isolés. Les habitants, quant à eux, sont déportés vers la Grande Terre. En 1898, la léproserie ferme mais les Béléma, revenus sur leurs terres, contractent la maladie en grand nombre.

Depuis 1991, un peu moins de dix nouveaux cas sont détectés chaque année sur l’ensemble du territoire dont une grande partie à Bélep. La lèpre est ainsi toujours considérée comme endémique de cette île d’un peu plus de 860 habitants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte