Peptide régulateur de défense inné

Un produit vétérinaire candidat contre le paludisme cérébral  Abonné

Publié le 25/05/2012
1337850185351315_IMG_84362_HR.jpg

1337850185351315_IMG_84362_HR.jpg
Crédit photo : CDC

Le paludisme grave est associé à une létalité élevée car le traitement antipaludique contrôle les parasites mais ne soulage pas l’inflammation cérébrale qui met en jeu le pronostic vital. Une nouvelle classe d’anti-inflammatoires composée de peptides régulateurs de défense innée (ou peptides IDR) pourrait constituer un traitement adjuvant prometteur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte