Au cours de la grippe H1N1

Un peptide capable de bloquer la diffusion virale

- Mis à jour le 09/06/2009

DES RECHERCHES françaises ouvrent de nouvelles perspectives de traitement antigrippal. En ciblant non plus le virus mais les cellules infectées. Quand le virus de la grippe entre au contact du système respiratoire, il déclenche une série de réactions en chaîne, impliquant un grand nombre de protéines. L’une d’entre elles a fait l’objet d’une étude particulière de la part de chercheurs de l’INRA et de l’INSERM, Khaled Khoufache and coll.. Il s’agit du récepteur membranaire PAR2 (Protease-actived réceptor 2), présent en grande quantité sur les cellules de la trachée.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?