Santé mondiale : plus de 50 % des décès seraient évitables

Publié le 11/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : Phanie

Sur 79 facteurs de risque (FDR) évitables, l’hypertension artérielle (HTA), le tabagisme et un indice de masse corporelle (IMC) élevé arrivent dans le triste trio de tête en individuel des plus criminels à travers le monde, la malbouffe raflant de loin la mise tous FDR diététiques confondus.

L’étude publiée dans le « Lancet » sur 188 pays révèle la part accablante de responsabilité des facteurs de risque comportementaux, environnementaux et professionnels sur la mortalité mondiale. Plus de la moitié des décès seraient dus à des FDR évitables – soit un total de 30,8 millions en 2013 – et ces 79 FDR expliqueraient environ 41 % du handicap lié à la maladie, en termes d’années de vie ajustée au handicap.

Les enfants encore dénutris

Mais plus préoccupant, cette analyse réalisée à partir des données de la Global Burden Disease Study 2013, financée par la fondation Bill and Melinda Gates, met en évidence une tendance à la hausse. L’impact de l’HTA a augmenté de 49,1 % sur la mortalité par rapport à 1990, alors que c’était déjà le FDR numéro 1.

La mauvaise alimentation pèse très lourd. En 2013, l’association de tous les FDR diététiques expliquait près de 21 % de la mortalité mondiale en 2013. Parmi les 14 risques cumulés, on comptait un régime pauvre en fruit, en céréales complètes, en légumes, ou encore riche en viande rouge et en boissons sucrées.

La pollution, un problème sanitaire réel

Les FDR varient selon le sexe. Le tabagisme reste un problème masculin, arrivant en numéro 2 tandis qu’il n’est que numéro 6 chez la femme. De même pour l’alcool qui arrive en numéro 6 chez les hommes et n’apparaît pas comme une cause majeure chez les femmes. Contrairement aux adultes suralimentés, chez les enfants, l’écueil reste la dénutrition, cause de mortalité numéro 1 chez les moins de 5 ans. Mais le phénomène est en décroissance.

L’impact des FDR varie selon les zones géographiques. En Amérique du Sud et au Moyen-Orient, un IMC élevé est le numéro un en termes d’altération de la santé. En Russie, l’alcool arrive en 2e place, le tabagisme en première place dans beaucoup de pays développés. À l’inverse de toutes autres régions du monde, la mortalité d’Afrique sub-saharienne est dominée par l’association délétère de sous-nutrition, de problèmes sanitaires, de sexe non protégé et d’alcool. En Asie du Sud et du Sud-Est, la pollution domestique est un problème prépondérant. Au plan international, le poids de la pollution, intérieure et extérieure, marque l’urgence à la considérer comme une priorité de santé publique.

 

Liste des 10 FDR évitables tous sexes confondus

1. HTA

2. Tabac

3. IMC élevé

4. Intolérance au glucose

5. Régime riche en sel

6. Régime pauvre en fruits

7. Pollution aux particules fines

8. Pollution domestique (combustible)

9. Cholestérol total

10. Alcool

Dr Irène Drogou

Source : lequotidiendumedecin.fr