Infectiologie cutanée

Revue de la littérature  Abonné

Publié le 18/03/2013

EN EXERGUE, une équipe de Montpellier a montré que le microbiome cutané (flore cutanée) ne se limitait pas aux bactéries, aux champignons et aux parasites, mais que de nombreux virus y étaient également présents. Ces virus ne semblent pas pathogènes, mais « on ne sait pas encore quel est leur rôle, s’ils peuvent devenir pathogènes ou non et dans quelles conditions. Après cette étude préliminaire, d’autres investigations seront donc nécessaires pour en savoir plus », note le Dr Pascal Del Giudice.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte