Réduire le retentissement fonctionnel et psychosocial  Abonné

Publié le 26/11/2015

Globalement, la prise en charge a pour objectif de réduire le retentissement fonctionnel et psychosocial, d’améliorer la qualité de vie de limiter et de l’évolution potentiellement destructrice, surtout pour les RIC (1). Il faut offrir, à chaque patient souffrant de TMS post-chik, le soin de chaque articulation douloureuse, comme on le propose finalement en médecine du sport. Par contre, l’avis du rhumatologue sera essentiel devant une suspicion de RIC post-chik, pour décider les examens et le traitement spécifique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte