Pour les cancers, le HCSP préconise à l'hôpital de prioriser les prises en charge curatives en contexte épidémique

Par
Damien Coulomb -
Publié le 16/03/2020

Crédit photo : PHANIE

Les patients atteints de cancer ont 4 à 5 fois plus de risque de développer très rapidement des complications respiratoires sévères s'ils sont infectés par le SARS-Cov-2, et ce d'autant plus qu'ils auront reçu une chirurgie ou une chimiothérapie dans les semaines qui précèdent.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)