Étude

Objectif difficile pour selles synthétiques  Abonné

Publié le 10/01/2013

Des chercheurs de l’université de Guelph (Canada) ont développé des « selles synthétiques » pour la lutte contre Clostridium difficile. La transplantation de selles (« bactériothérapie fécale ») est tentée pour lutter contre les infections par cette bactérie, productrice de toxine, qui peut venir en surpopulation au niveau du côlon, après un traitement antibiotique ayant détruit la flore commensale. C. difficile est à l’origine de divers problèmes digestifs, dont des diarrhées sévères. Il y a des épidémies en unités de soins intensifs à l’hôpital.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte