ÉTUDE

Morte de la variole... en 1714  Abonné

Publié le 27/11/2012

Une mission archéologique franco-russe vient de mettre en évidence des traces du virus de la variole sur les restes d’un corps momifié découvert en 2004 dans la république de Sakha (Iakoutie, Fédération de Russie) au nord-est de la Sibérie. C’est en explorant un ensemble de sépultures du XVIIe-XVIIIe siècle que les chercheurs ont eu la surprise de trouver cinq momies parfaitement conservées dans le permafrost.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte