Une étude chez des enfants à Taïwan

L’infection à entérovirus augmente de 50 % le risque de diabète de type 1  Abonné

Publié le 20/10/2014
1413816104555528_IMG_138970_HR.jpg

1413816104555528_IMG_138970_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Le concept du diabète viro-induit est relancé dans le type 1. Une étude taïwanaise publiée dans « Diabetologia » montre que les enfants ayant été infectés par un entérovirus ont un risque augmenté de 48 % d’être atteints d’un diabète de type 1.

L’incidence du diabète de type 1 ne cesse de progresser dans le monde, quelles que soient la géographie et l’origine ethnique, comme l’ont montré les études DIAMOND et EURODIAB. La génétique ne peut suffire à expliquer cette tendance et différents facteurs environnementaux ont été recherchés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte