Après l'interruption forcée par le Covid-19

Les transplantations reprennent à pas comptés  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 26/05/2020
Au plus fort de l'épidémie de Covid-19, l'activité de greffe a diminué de 90 %. Avec le déconfinement, plusieurs équipes ont repris le bistouri. Entre nouveaux défis liés au risque infectieux et compétition avec les autres chirurgies également mises en pause, l'ensemble de la filière entame un long chemin vers le retour à la normale.
La fréquence de l’infection à SRAS-Cov-2 est d'environ 1 % parmi les transplantés rénaux

La fréquence de l’infection à SRAS-Cov-2 est d'environ 1 % parmi les transplantés rénaux
Crédit photo : Phanie

Le 18 mars dernier, au lendemain du début de confinement, la Société francophone de transplantation (SFT) a recommandé la suspension des greffes de rein de l'adulte non urgente. « La question de la poursuite de l'activité s'est heurtée à la désorganisation totale des hôpitaux, se souvient le Pr Yannick Le Meur de l'hôpital de la Cavale Blanche à Brest et président de la SFT. Les sociétés savantes ont demandé la suspension de la greffe de rein, car la totalité des centres se sont déclarés en indisponibilité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte