Rapport bénéfice/risque du fer IV 

Les conclusions de la conférence d'experts KDIGO  Abonné

Par
Publié le 14/04/2016

Depuis l’arrivée sur le marché des agents stimulant l’érythropoïèse (ASE), il est reconnu qu’une supplémentation martiale est nécessaire pour optimiser la réponse hématologique et diminuer les doses d’ASE. Il a également été démontré que l’administration IV du fer était plus efficace que la voie orale ce qui a abouti à sa large utilisation. La sécurité des différents composés de fer IV a été mise en cause sur des bases théoriques liées à leur potentiel d’induire une surcharge en fer, un stress oxydatif, des réactions d’hypersensibilité et une susceptibilité aux infections.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte