Pandémie A H1N1

L’encombrant héritage du virus de 1918

Publié le 01/07/2009
- Mis à jour le 01/07/2009

LE VIRUS A H1N1 de la grippe espagnole de 1918 a laissé un lourd héritage à la planète. Lui-même descendant de ceux des épidémies des années 1760 et 1830, il a permis la dissémination dans la nature, au cours des décennies, des associations de 8 gènes. La dernière en date, de type A H1N1, a été baptisée, improprement, porcine ou mexicaine. Il s’agit, ici, d’un virus dérivé de deux virus porcins, non liés entre eux, dont l’un descend directement de celui du début du XXe siècle. Ce qui permet à David M. Morens et coll.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?