Infections à levures

Le diagnostic reste difficile en réanimation  Abonné

Publié le 27/11/2014

Parmi les levures, le genre Candida est le plus représenté en pathologie humaine. La colonisation des patients est très fréquente et est définie par sa présence au moins dans deux sites prélevés concomitamment, sans signe clinique associé. La candidose invasive correspond à la présence d’une levure dans un site normalement stérile. La candidémie est définie comme une infection prouvée par la présence d’une ou plusieurs hémocultures positives. L’infection à Candida est souvent liée à une contamination endogène.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte