M. Lemoine, un philosophe et la pandémie

« L’attitude de la plupart des scientifiques a été dominée par une approche rationnelle »  Abonné

Par
Patrice Jayat -
Publié le 19/06/2020
Affirmations non étayées, essais mal ficelés, communications hâtives, engouement pour des solutions miracle ou polémiques navrantes… Médecins et chercheurs ont-ils perdu toute rigueur scientifique avec la pandémie de Covid-19 ? Non ! affirme Maël Lemoine*, philosophe des sciences médicales, qui souligne, la rationalité du travail accompli dans l’urgence et sous la loupe médiatique. Ce qui n’exclut pas quelques dérapages…

Crédit photo : Photo P. Jayat

LE QUOTIDIEN : Comment avez-vous vécu, en tant qu’homme, philosophe et chercheur, ces trois derniers mois de crise sanitaire ?

MAËL LEMOINE : Ma première réaction fut la sidération. Pendant la première semaine, je me sentais tétanisé, sans savoir comment réagir. Puis, j’ai ressenti le besoin de comprendre. Chercheurs comme grand public, nous nous sommes précipités pour lire sur l’immunologie, les essais cliniques, les vaccins… C’est une réaction positive. Et je souhaite que perdure cette volonté de s’emparer du problème, de réfléchir…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte