Analyse par criblage

L’astémizole doté d’activité antiprion  Abonné

Publié le 08/04/2013

Une équipe du Scripps Research Institute en Floride a développé une approche de criblage des médicaments pour identifier ceux capables de réduire la protéine prion (PrP) cellulaire et procurer de ce fait un traitement potentiel contre les maladies prions.

Dans une étude pilote, ce criblage appliqué a une petite collection de 1 280 médicaments a permis de découvrir l’activité antiprion de l’astémizole et du tacrolimus. Ils inhibent tous deux la réplication du prion dans les cellules en culture, l’astémizole par un mécanisme d’autophagie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte