La rougeole fait plus de 500 morts en République démocratique du Congo

- Publié le 24/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Selon les autorités congolaises, 36 291 cas de rougeole et 528 décès ont été notifiés, essentiellement dans la région du Katanga, au sud-est du pays. « La priorité est de lutter contre l’épidémie dans cette province », affirme le Dr Félix Kabange Numbi, le ministre de la Santé. En 2011, une épidémie avait déjà tué plus de 1 000 enfants dans cette région. Le recul de certaines zones qui complique la vaccination et la difficulté de respecter la chaîne du froid sont les principaux facteurs favorisants l’extension de l’épidémie. Un financement de 2 millions d’euros a été dégagé par l’ONU mi-août. « Nous venons de commander 2 500 réfrigérateurs solaires dont 1 400 destinés à la région de Katanga. Ils remplaceront les réfrigérateurs à pétrole, hors de service quand le carburant vient à manquer », poursuit le ministre. La République démocratique du Congo est l’un des États les plus pauvres au monde et dispose de peu d’infrastructures de santé. Près d’un enfant sur dix meurt avant l’âge de 5 ans et la moyenne d’âge est de 58 ans. Cette épidémie nous rappelle que la rougeole est une maladie qui tue, et que la vaccination (ROR) reste l’arme clé pour protéger la population.