Progrès dans la prise en charge de l’infarctus du myocarde

La mortalité à 30 jours divisée par 3 en 15 ans  Abonné

Publié le 15/10/2015
Le recours au SAMU an doublé entre 2000 et 2010

Le recours au SAMU an doublé entre 2000 et 2010
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Depuis 1980, la mortalité cardiovasculaire a reculé de 56 % grâce au progrès de la prévention et aux améliorations thérapeutiques considérables du traitement des maladies cardio-vasculaires. Ces progrès sont plus particulièrement notables dans le cas de la prise en charge de l’infarctus du myocarde (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte