Via les glandes salivaires et les antennes

La dengue donne de l’appétit aux moustiques  Abonné

Publié le 03/04/2012
1333416049337897_IMG_81130_HR.jpg

1333416049337897_IMG_81130_HR.jpg
Crédit photo : DR

1333416047337896_IMG_81131_HR.jpg

1333416047337896_IMG_81131_HR.jpg
Crédit photo : DR

LA DENGUE ménage sa monture. D’après des chercheurs de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, le virus de la dengue modifie le comportement alimentaire de son vecteur, le moustique Ædes ægypti, de sorte qu’il ait davantage faim et se nourrisse avec plus de facilité. L’infection change l’expression de gènes au niveau des glandes salivaires, en particulier certains impliqués dans l’odorat.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte