Courrier des lecteurs

La crise est aussi un révélateur des fautes passées

Publié le 24/04/2020

Enfin, on applaudit les soignants parce qu’on est confinés et que l'on a besoin d eux et que l'on a peur de la mort ! Hier nous étions là et nous étions des nantis !!!

J’étais député au moment du plan Juppé : j'avais fait une proposition de loi expliquant que l'on allait manquer de spécialistes puisque tous devenaient salariés de l hôpital voisin devenu le premier employeur des départements. Les médecins ont été achetés par les caisses sous couvert de bonne pratique décidée par les pouvoirs publics !

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)