Endocardites infectieuses

Incidence stable depuis 2002  Abonné

Publié le 04/04/2013

« LA RESTRICTION des recommandations dans la prophylaxie de l’endocardite infectieuse (EI) ne s’est pas accompagnée d’une augmentation des EI à germes dentaires », conclut une étude publiée dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire ». En revanche, S. Aureus devient le principal germe le plus souvent rencontré. Les résultats présentés résultent de la comparaison de 3 études observationnelles conduites par l’Association pour l’étude et la prévention de l’endocardite infectieuse (AEPEI) en 1991, 1992 et 2008.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte