Courrier des lecteurs

Il faut un protocole de sauvegarde pour les soignants

Publié le 03/04/2020

Il me semble extrêmement urgent de calmer la panique hospitalière qui consiste à envoyer en renfort des soignants plus ou moins néophytes affronter le Covid-19 : sans test hebdo, sans protections mécaniques (gants, blouse, lunettes, masques journaliers), sans prophylaxie médicamenteuse (le plaquenil 200 mg matin et soir serait le minimum, l'association hydroxychloroquine/antiretroviral un optimum probablement sans limitation de la durée de mobilisation de chacun à deux semaines par exemple sous réserve du maintien de la négativité du test).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)