De bons résultats obtenus expérimentalement

Des quinolones très prometteuses contre la toxoplasmose  Abonné

Publié le 02/10/2012
1349140556375435_IMG_90267_HR.jpg

1349140556375435_IMG_90267_HR.jpg
Crédit photo : Phanie

OUTRE qu’elle est une cause dominante de cécité dans le monde, l’infection à Toxoplasma gondii est particulièrement redoutable dans sa forme latente quand elle touche les patients atteints de sida. Les médicaments antiparasitaires de première ligne font défaut dans les pays en développement. Par ailleurs, ils ne permettent pas d’obtenir la guérison des formes enkystées. La recherche de nouveaux antiparasitaires, plus efficaces et bien tolérés, reste donc pleinement d’actualité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte