Un dossier d'AMM déjà déposé pour l'association de cabotégravir et rilpivirine

Des anti-VIH en injections mensuelles font aussi bien que la voie orale  Abonné

Par
Dr Irène Drogou -
Damien Coulomb -
Publié le 05/03/2020
Deux essais randomisés publiés dans « The New England Journal of Medicine » ont évalué l'efficacité d'injections antirétrovirales mensuelles pour maintenir le contrôle virologique.
 un taux de satisfaction plus forte chez les patients passés à l'injectable

un taux de satisfaction plus forte chez les patients passés à l'injectable
Crédit photo : Phanie

Comment améliorer l'acceptabilité et l'observance des traitements au long cours ? La voie injectable de molécules à longue durée d'action est une piste explorée dans l'infection par le VIH. Deux études de phase 3, publiées dans le même numéro de « The New England Journal of Medicine », rapportent les bons résultats d'injections mensuelles de l'association de cabotégravir et de rilpivirine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte