Un contexte épidémiologique inquiétant

De plus en plus d'infections à chlamydia en France

Par Dr Isabelle Stroebel
Publié le 23/09/2019
- Mis à jour le 23/09/2019
La Haute Autorité de santé recommande désormais un dépistage opportuniste systématique de l’infection à chlamydia chez les jeunes femmes de 15 à 25 ans et ciblé chez les femmes de plus de 25 ans et les hommes. Le gynécologue, le médecin généraliste et la sage-femme sont autorisés à le proposer.

Crédit photo : Phanie

L’incidence de l’infection à chlamydia est en forte augmentation en France. Elle est passée de 257 cas pour 100 000 habitants en 2012 à 491 cas pour 100 000 cas en 2016, avec une prévalence qui varie selon les sites de dépistage. Elle serait de 3 à 5 % dans la population générale, de 10 à 12 % dans les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) et d’environ 20 % dans les centres d’orthogénie. Des données épidémiologiques qui restent préoccupantes même si l’élargissement du dépistage explique peut-être en partie cette flambée.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?