Covid-19 : contrer le déficit en interférons de type I pourrait être une piste de traitement  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 17/07/2020

Crédit photo : Phanie

Les chercheurs de l'institut Imagine et de l'Institut Pasteur viennent de décrire un phénotype immunologique spécifique aux patients graves, caractérisé par un déficit en interférons de type I. Ces patients se distinguent également par une charge virale sanguine persistante et une réponse inflammatoire excessive.

Pour les chercheurs, ces données suggèrent qu'une administration précoce d'interférons pourrait, associée à une thérapie anti-inflammatoire adaptée ciblant l'IL-6 ou le TNF-α, prévenir les formes sévères qui concernent 5 à 10 % des patients atteints de Covid-19.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte