Vaccin contre la dengue : des salariés de Sanofi poursuivis aux Philippines

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 01/03/2019

Alors que le vaccin contre la dengue de Sanofi Pasteur (Dengvaxia) a reçu des avis positifs de la part des autorités américaines et européennes, la polémique autour de ce vaccin poursuit.

Des poursuites pour « négligence grave ayant entraîné la mort » ont été engagées aux Philippines contre des responsables de Sanofi Pasteur dans le cadre d'une enquête sur le décès d'enfants ayant reçu Dengvaxia. Fin 2017, une campagne de vaccination publique avait été suspendue en raison des risques suspectés.

« Nous sommes en profond désaccord avec les conclusions formulées à l'encontre de Sanofi et de certains de ses employés et nous les défendrons vigoureusement », a réagi le laboratoire, qui affirme n'avoir jamais identifié aucun décès lié à l'administration de son vaccin.

Le ministère philippin a précisé que ces poursuites se fondent sur une enquête sur la mort de dix enfants, ajoutant que d'autres plaintes font encore l'objet d'une enquête. Des poursuites seront aussi engagées contre des responsables du ministère philippin de la Santé.

Sanofi avait présenté le Dengvaxia, premier vaccin contre la dengue au monde, comme une percée dans le combat contre cette maladie transmise par des moustiques et qui fait chaque année des centaines de morts dans l'archipel, essentiellement des enfants.

Avec AFP


Source : lequotidiendumedecin.fr