Ordonnances et vaccins non remboursables : la caisse de Strasbourg sanctionne des médecins puis recule

Par Loan Tranthimy
Publié le 19/04/2019
- Mis à jour le 15/07/2019
vaccins non rembourses

vaccins non rembourses
Crédit photo : S. Toubon

« Il n'y a eu aucun enrichissement des médecins. Ils ne doivent pas payer les vaccins car ils ont voulu protéger leurs patients ». Le Dr Brigitte Virey, présidente du Syndicat national des pédiatres français (SNPF), est montée au front cette semaine pour défendre quelque 250 généralistes et pédiatres initialement poursuivis par la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de Strasbourg pour des prescriptions jugées non conformes.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?