Échographie thoracique

Quelles indications ? Comment s’y former ?  Abonné

Publié le 27/11/2014
1417084755564684_IMG_141544_HR.jpg

1417084755564684_IMG_141544_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Par rapport à la radiographie du thorax, l’échographie pulmonaire a prouvé sa supériorité pour le diagnostic positif d’épanchements pleuraux et de pathologies du parenchyme (syndrome interstitiel, atélectasies, consolidation alvéolaire). « Elle s’utilise de plus en plus quadrant par quadrant comme un scanner pour étudier le poumon et son évolution, rechercher des pneumonies et même pour adapter au mieux la ventilation, note le Dr Laurent Zieleskiewicz.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte