Un premier essai en France

Une nouvelle technologie d'autotransfusion du sang péropératoire évaluée  Abonné

Par
Publié le 09/10/2020
Depuis 10 ans, les blocs opératoires se mettent à l'autotransfusion, qui consiste à récupérer et purifier le sang du patient avant de lui retransfuser. Les techniques actuelles ont pour principal défaut d'éliminer les facteurs de coagulation et les plaquettes. Une nouvelle technologie censée corriger ce défaut va bientôt être évaluée à Bordeaux, Rennes et Paris.
Dispositif de recyclage du sang dans un bloc opératoire

Dispositif de recyclage du sang dans un bloc opératoire
Crédit photo : Pr Alexandre Ouattara

Recommandée depuis 2010 par l'Organisation mondiale de la Santé, l'autotransfusion de sang périopératoire s'est développée pour des interventions à haut risque hémorragique telles que la chirurgie vasculaire lourde, la transplantation hépatique ou cardiaque ou la chirurgie orthopédique (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte