Une méthodologie spécifique  Abonné

Publié le 02/12/2013

Les données générales sur la mortalité donnent lieu à une sous-estimation de la mortalité maternelle. Aussi, une procédure spécifique a été mise en place dans les années 1990, l’Enquête nationale confidentielle avec comité d’experts. On lui a attaché deux grands objectifs : un travail épidémiologique et une étude des circonstances évitables. En 1995 a été créé le Comité National d’Experts sur la Mortalité Maternelle (CNEMM), ayant la mission d’examiner précisément les décès maternels, en s’aidant de l’enquête Nationale Confidentielle sur la mortalité maternelle (ENCMM).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte