Une chute très nette des verrues génitales  Abonné

Publié le 05/02/2015

L’évolution de l’incidence ou de la prévalence des condylomes acuminés, ou verrues génitales liées au HPV, est l’un des premiers critères cliniques analysés dans les essais évaluant l’efficacité de la vaccination avec le vaccin quadrivalent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte