Le point sur l’affaire des agénésies des membres supérieurs

Un cluster mais pas encore d’étiologie  Abonné

Publié le 30/06/2020
Le comité d’experts scientifiques mis en place suite à la polémique autour des malformations congénitales a confirmé un cluster régional. Les recherches se poursuivent pour en identifier la cause, et améliorer la veille.
Il faut augmenter les moyens de recherche sur les causes environnementales des maladies du développement

Il faut augmenter les moyens de recherche sur les causes environnementales des maladies du développement
Crédit photo : phanie

Entre 2010 et 2015, trois clusters d’enfants porteurs d’une agénésie transverse des membres supérieurs (ATMS) ont été signalés dans l’Ain, la Loire-Atlantique et le Morbihan. Ces cas groupés et les résultats des investigations portés à la connaissance du public ont suscité un émoi important jusqu’à mettre en cause l’expertise des agences sanitaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte