Un large champ d’attitudes possibles

Premières recommandations sur la rupture des membranes à terme avant travail  Abonné

Publié le 30/06/2020
Dans un souci d’harmonisation des pratiques, le CNGOF a élaboré des recommandations pour la pratique clinique pour la prise en charge de la rupture des membranes à terme avant travail (1). Attitude expectative ou déclenchement peuvent être proposés, même en cas de positivité du dépistage du streptocoque B, en fonction des souhaits de la femme et de l’organisation du centre.
Le rythme cardiaque fœtal doit être systématiquement analysé

Le rythme cardiaque fœtal doit être systématiquement analysé
Crédit photo : phanie

L’intitulé même des recommandations du CNGOF sur la « rupture des membranes à terme avant travail (RMTAT) » a été choisi pour éviter la confusion de l’appellation antérieure de « rupture prématurée des membranes à terme » (1). La fréquence de la RMTAT − qui désigne donc des femmes ayant rompu après 37 SA et non en travail − est en fait assez mal connue, de 6 à 22 % selon les études.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte