Les Journées du CNGOF

Pour un retour au bon sens  Abonné

Publié le 09/12/2013

« LES VACCINS contre les papillomavirus permettraient une réduction de 50 à 75 % des cancers du col si au moins 80 % des jeunes filles ou femmes étaient vaccinées », souligne le Pr Olivier Graesslin (Reims). Le vaccin combiné au frottis, de plus de 95 %. Il évite encore les lésions induites par une infection persistante dont le traitement compromet la fertilité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte