Lutter contre les effets néfastes de la ménopause  Abonné

Publié le 09/10/2014
1412818715549728_IMG_137357_HR.jpg

1412818715549728_IMG_137357_HR.jpg

Si les patientes quinquagénaires ont chacune leur propre contexte de santé, la ménopause engendre, toutefois, un profil commun. La privation oestrogénique progressive entraîne notamment une déminéralisation osseuse importante (baisse de l’ostéosynthèse, prédominance des mécanismes d’ostéolyse) dans les cinq années qui suivent la ménopause : de 4 à 5 % de perte de minéralisation osseuse par an. Au-delà de 5 ans, cette perte perdure mais se stabilise à 2, voire 3 % par an. « À 75 ans, une femme sur deux souffre d’ostéoporose sévère, l’exposant au risque de fracture.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte