Un rôle majeur des CRCDC

Le dépistage organisé se déploie  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 30/06/2020
Chargés notamment de centraliser les données, de s’assurer du suivi et de relancer les femmes non dépistées, les Centres régionaux de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) vont jouer un rôle essentiel dans la mise en place du dépistage organisé du HPV.
Un autotest sera proposé en l’absence de participation après deux relances

Un autotest sera proposé en l’absence de participation après deux relances
Crédit photo : phanie

« Si le principe du dépistage organisé du cancer du col de l’utérus est relativement simple, sa mise en œuvre en pratique est un peu plus complexe », souligne le Dr Jean-Luc Mergui. Le dépistage individuel va se poursuivre tel qu’il est fait actuellement par les médecins traitants, les gynécologues et les sages-femmes, mais les résultats seront désormais envoyés directement par les laboratoires aux Centres régionaux de coordination des dépistages des cancers (CRCDC), qui centraliseront ces données (après accord d’acceptation par les patientes).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte