Douleurs du bas-ventre ou saignements

GEU : une stratégie guidée par l’examen clinique  Abonné

Publié le 08/03/2012
1331175183328664_IMG_78634_HR.jpg

1331175183328664_IMG_78634_HR.jpg

1331175181328521_IMG_78594_HR.jpg

1331175181328521_IMG_78594_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Définies comme une grossesse implantée en dehors de la cavité utérine, les grossesses extra-utérines (GEU) concernent de 1 à 2 % des grossesses. Mais chez une femme enceinte au premier trimestre ayant des douleurs et/ou des saignements, la probabilité qu’il s’agisse d’une GEU est d’environ 10 %. Ainsi, face à une patiente se plaignant de douleurs du bas ventre ou de saignements, la première question qui se pose est le statut de la femme vis-à-vis de la grossesse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte