Enfin une approche non invasive

Des Hifu prometteurs dans l’endométriose rectale  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 30/06/2020
Le recours aux ultrasons focalisés de haute intensité (Hifu) dans l’endométriose rectale a donné des résultats très encourageants dans le cadre d’un protocole de recherche clinique mené par l’équipe du Pr Gil Dubernard à Lyon. Le feu vert de l’ANSM est espéré à court terme pour passer à l’étape suivante, une étude plus large et multicentrique.
Une intervention ultra précise qui détruit à chaque impact l’équivalent d’un grain de riz

Une intervention ultra précise qui détruit à chaque impact l’équivalent d’un grain de riz
Crédit photo : DR

Une intervention ultra précise qui détruit à chaque impact l’équivalent d’un grain de riz

Une intervention ultra précise qui détruit à chaque impact l’équivalent d’un grain de riz
Crédit photo : DR

Depuis 2015, 20 femmes souffrant d’endométriose rectale ont pu bénéficier d’un traitement par ultrasons focalisés de haute intensité (Hifu), délivrés par l’appareil Focal-One (Société EDAP-TMS, France), utilisé initialement dans le cancer de la prostate. « Les résultats du protocole de recherche clinique, publiés en décembre dernier (1) dans la revue de la Société internationale d’échographie en obstétrique et gynécologie (ISUOG), sont très encourageants », indique le Pr Gil Dubernard, pionnier dans le développement de cette technique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte