Des soignants moins disponibles en salle de naissance

Ces urgences gynéco-obstétricales pas vraiment...urgentes  Abonné

Publié le 07/03/2012
1331086871329639_IMG_78882_HR.jpg

1331086871329639_IMG_78882_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

1331086872329726_IMG_78914_HR.jpg

1331086872329726_IMG_78914_HR.jpg

« LES URGENCES gynécologiques sont souvent encombrées par des patientes qui ne relèvent pas de l’urgence réelle (…) et qui débordent les soignants qui doivent gérer en même temps la salle des naissances », expliquent S. Alouini et coll. La gestion des urgences, le tri des pathologies, suscitent une réflexion que nombre de centres ont engagée. Pour aider à cette réflexion, S. Alouini et coll. ont évalué la nature des pathologies rencontrées, leur prise en charge et leur réel degré de gravité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte