Au-delà du débat théorique et déontologique

Une formation apprend à limiter la contention des personnes âgées  Abonné

Par
Anne-Gaëlle Moulun -
Publié le 17/01/2019
contention

contention
Crédit photo : PHANIE

« La Haute autorité de santé (HAS) présente la contention comme un des dilemmes des soins, explique le Dr Sabiha Ahmine, médecin gériatre et responsable du Comité de pilotage transversal réduction contention à l’Institut du vieillissement de Lyon. Chez le sujet âgé, la contention dans sa forme physique passive vise à le sécuriser et à contenir son agitation ou à limiter la déambulation et les risques de chute. Néanmoins, sa nécessité est un sujet de débat théorique, académique et déontologique qui se poursuit de nos jours ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte