En prévention de l’entérocolite ulcéro-nécrosante

Un probiotique se révèle inefficace chez les grands prématurés  Abonné

Publié le 30/11/2015
Une étude chez 1 300 prématurés

Une étude chez 1 300 prématurés

L’administration de probiotiques pourrait-elle protéger les prématurés contre le risque d’entérocolite ulcéro-nécrosante (ECUN) en accélérant la constitution du microbiote intestinal ? Cette hypothèse précédemment soutenue par plusieurs équipes ne s’est pas vérifiée cette fois pour le probiotique Bifidobacterium breve BBG-001 dans l’étude la plus large sur le sujet, l’essai britannique PiPS.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte