Maladie de Biermer

Un diagnostic souvent trop tardif  Abonné

Publié le 29/09/2014
1412866604547789_IMG_136846_HR.jpg

1412866604547789_IMG_136846_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La prévalence de la maladie de Biermer est estimée à 2 % chez les plus de soixante ans, avec un pic chez la femme âgée (autour de 4 %). Outre l’âge et le sexe féminin, avoir une maladie auto-immune comme un diabète, un vitiligo, une thyroïdite, etc., est considéré comme un facteur de risque. La maladie est probablement sous-estimée, car la classique carence en vitamine B12 associée à la maladie de Biermer, témoigne en réalité d’une maladie ancienne et évoluée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte