Pancréas

Quelle attitude adopter face aux lésions kystiques ?

Publié le 21/10/2019
Précancéreuses, bégnines ou potentiellement malignes, les lésions kystiques pancréatiques revêtent différentes formes pour lesquelles se pose la question de leur surveillance, voire de leur résection préventive. Un diagnostic précis est donc essentiel pour s’orienter vers une prise en charge adaptée.
Parmi les autres LKP, certaines sont a priori bénignes

Parmi les autres LKP, certaines sont a priori bénignes
Crédit photo : Phanie

Depuis le début des années 2000, l’activité quotidienne des gastroentérologues est rythmée par la prise en charge de patients qui consultent, souvent effrayés, pour lésions kystiques pancréatiques (LKP). Cette découverte est généralement fortuite et les lésions sont de petite taille (infracentrimétriques). Dans une étude de cohorte d'origine allemande regroupant plus de 1600 patients suivis pendant plus de cinq ans, la prévalence des lésions kystiques en population générale (adulte) était extrêmement élevée, estimée à 46 % pour des lésions de plus de 2 mm de grand axe.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?