Perception des saveurs  Abonné

Publié le 10/06/2014

Les récepteurs gustatifs encodés par les gènes TAS1Rs et TAS2Rs ont un rôle actif sur l’équilibre homéostatique du glucose. Ainsi, l’infusion de glucose dans le tractus digestif active le dimère TAS1R2-TAS1R3, qui augmente la sécrétion de GLP-1 dans les cellules du tube digestif. Ces effets se traduisent par une réduction de la prise alimentaire. La stimulation orale avec des édulcorants non nutritifs est par ailleurs également capable d’activer des sécrétions hormonales médiées par les récepteurs gustatifs TAS1Rs dans le tube digestif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte