L’opisthorchiase en Asie du Sud-Est

Nouvelle arme contre une douve du foie tropicale  Abonné

Publié le 29/11/2010

JAMAIS entendu parler de l’opisthorchiase ? Rien d’anormal, la parasitose biliaire due à Opisthorchis viverrini est l’une des maladies tropicales dites «négligées». Moins maintenant, depuis qu’une alternative au seul antiparasitaire existant, le praziquentel, vient d’être identifiée dans une étude menée dans le pays ayant la plus forte prévalence, le Laos. Là-bas, la moitié des enfants scolarisés dans le primaire et le secondaire sont infectés et plus de 90 % des adultes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte