L’obésité liée au jet-lag serait expliquée par un microbiote perturbé  Abonné

Publié le 17/10/2014
1413475640554991_IMG_138847_HR.jpg

1413475640554991_IMG_138847_HR.jpg
Crédit photo : S Carambia

Notre horloge circadienne synchronise le corps et sa physiologie au rythme diurne. Un rôle qui n’est pas des moindres et son influence ne se limiterait pas à notre seul organisme, selon une étude du Weizmannn Institute of Science publiée dans « Cell ». L’équipe israélienne dirigée par Eran Elinav vient de démontrer que rien de moins que des millions d’autres sont sous sa coupe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte