Chez le tout nouveau-né

L’intensité de l’ictère reflète mal la bilirubinémie

Publié le 26/03/2009

L’INSPECTION d’un tout jeune patient peut jouer les faux amis, quand il s’agit d’apprécier un ictère et son risque d’hyperbilirubinémie. Constat fait par des pédiatres de Philadelphie. Hormis chez un nouveau-né totalement indemne d’ictère, avec quelques réserves, l’œil du clinicien n’est pas fiable.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?