Pr Lawrence Serfaty, Hépato-gastroentérologie, Strasbourg

"Les facteurs de risque de développer la NASH sont aussi ceux qui favorisent sa progression"  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 21/10/2019
Les stéatoses hépatiques non alcooliques (NAFLD) concernent maintenant plus de 25 % de la population mondiale, et parmi ces cas, 15 à 20 % seraient atteints d'une stéatohépatite (NASH), associée à un surrisque de fibrose, de cirrhose et de carcinome hépatocellulaire. On connaît bien maintenant les principaux facteurs de risque, ce qui devrait amener à un dépistage ciblé. Les explications du Pr Lawrence Serfaty, Gastro-entérologie et hépatologie, Strasbourg.

Crédit photo : DR

Existe-t-il des facteurs de risque autres que métaboliques ?

Les facteurs de risque métaboliques - obésité, diabète de type 2, hypertension artérielle, syndrome métabolique - dominent largement le tableau et sont responsables de l'augmentation massive du nombre des NAFLD.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte