Maladie de Crohn

L’adalimumab maintient la rémission plus de 3 ans  Abonné

Publié le 10/03/2011

LA POSSIBILITÉ de bloquer l’évolution naturelle de la maladie de Crohn, affection chronique et progressive, est désormais envisagée. Les résultats de l’étude CHARM et de son extension en ouvert sur deux ans (étude ADHERE) portant sur des patients traités par adalimumab (Humira) ont montré un taux de rémission clinique à 3 ans de 83 %. Une cicatrisation de la muqueuse est relevée et le nombre des complications (sténoses, complications pénétrantes avec les fistules), des hospitalisations est très réduit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte